L’apiculture urbaine

Logo Facebook Partager sur Facebook

Les pollinisateurs : leurs besoins et leur rôle

Plusieurs insectes et petits animaux, parmi lesquels on retrouve les mouches, les coléoptères, les petits rongeurs, les guêpes et les abeilles, jouent un rôle crucial dans notre alimentation. Ils sont appelés : les pollinisateurs.

Le cas de l’abeille domestique Apis mellifera

L’apiculture consiste à fournir abri, lieu de stockage des ressources alimentaires, de reproduction et de croissance pour les abeilles; la ruche. Une fois à l’intérieur, les abeilles ont besoin de conditions bien précises pour évoluer (humidité, température, espace, structure pour les alvéoles, etc.). De plus, l’emplacement et les conditions environnantes de la ruche sont tout aussi importantes. En effet, l’abeille a des besoins de base, comme nous : de la nourriture, de l’eau et des conditions climatiques favorables à leur bien-être (vent, humidité, température).

De quoi se nourrissent les abeilles?

Les abeilles butinent pour récolter le nectar des fleurs. Elles récoltent aussi le pollen sur leurs pattes et le miellat, grâce auquel elles produisent le miel, la propolis et la gelée royale. Elles ont donc besoin d’une variété de fleurs en pollinisation pour se nourrir et nourrir leur colonie, leur reine et ses larves.

Quelle distance une abeille peut parcourir pour atteindre une source de nourriture?

L’abeille domestique tend à butiner près de sa ruche, bien qu’elle puisse parfois s’éloigner jusqu’à 8 kilomètres.[1]

Les plantes mellifères en ville

Les plantes intéressantes pour les pollinisateurs sont celles de la famille des astéracées (tournesol), des lamiacées (fines herbes) et des fabacées (trèfle). Elles sont aussi les plantes résistantes aux conditions environnantes urbaines et comme les insectes ne perçoivent pas la couleur rouge, les fleurs de couleur bleues, blanches, violettes ou jaunes sont à favoriser.

Exemples de fleurs à avoir à proximité d’une ruche urbaine

Agastache fenouil, aster de la Nouvelle-Angleterre, aster à grande feuille, asclépiade incarnate, monarde fistuleuse, penstemon hirsute, verge d’or, la verge nemoralis, la verveine veloutée et la verveine stricta et finalement, la rudbeckie hérissée. On peut donc favoriser la présence de ces plantes ‘garde-manger’ des abeilles dans les pavés, les plates-bandes, les parcs, les bords de routes et de stationnement, etc.

Et le gazon lui?

Le gazon aussi peut être une source de nourriture, tant qu’il est composé d’un mélange d’espèces à fleurs telles que le bugle, le pissenlit, le lierre et la potentille. De plus, cette diversité végétale rend la pelouse plus résistante aux maladies et aux infestations de ravageurs.

Comment favoriser la présence de plantes mellifère en ville?

  • Tondre moins court le gazon et seulement où c’est nécessaire.
  • Planter des espèces variées mellifères où c’est possible : terre-pleins, devantures de commerces et pâtés de maison, bordure de stationnement, toits, balcons, etc.
  • Choisir les espèces de plantes selon leur potentiel mellifère et éviter les cultivars ornementaux à pétales doubles ou triples.
  • Choisir et planifier ses plantations en fonction des moments de floraison : chercher à avoir des fleurs du début du printemps à l’automne.
  • Éviter l’utilisation de pesticides, surtout dits systémiques, et favoriser les méthodes de protection biologiques et de prévention. Par exemple le compagnonnage, favoriser la présence de prédateurs en leur construisant un hôtel à insecte et en plantant des plantes hôtes.
  • Encourager vos apiculteurs urbains en les visitant, en consommant leurs produits et/ou en vous impliquant comme bénévole! 

[1] https://www.usherbrooke.ca/environnement/fileadmin/sites/environnement/documents/Ouvrages_de_reference/Travail_Nathalie_Pelletier_-_abeilles.pdf

Carte d’apiculture de Montréal : cultivetaville.com

Sources utilisées :

Autres sources intéressantes :

Articles connexes

Lire la suite

Fermer son espace verdi pour l’hiver : comment le protéger adéquatement?

Voici quelques suggestions pour contribuer à la pérennité de votre aménagement! Mesures à mettre en place : Retirez les éléments décoratifs de votre aménagement puisqu’ils ne seront plus visibles une fois recouverts de neige. Installez des repères visuels sur vos arbustes, en hauteur, afin que les équipes de déneigement puissent les repérer. Délimitez les fosses de […]